Avec Silent Hill, Konami rêve d’argent, de pachinko, de coke et de… Le message est bien reçu messieurs, entre celui-ci et le scandaleux « Castlevania Pachinko : Erotic Violence », le divorce avec les joueurs est prononcé.

Il y a quelques jours, Kotaku avait révélé que l’ambiance au sein de l’entreprise était délétère. Une ambiance très japonaise en fait, quand il faut faire le ménage parmi les employés ce sont en général les techniques employés. On vous laisse aller jeter un œil à l’article.

On n’aime pas jouer les fossoyeurs de mauvaises nouvelles, mais c’est est trop, espérons que leur dernier jeu aura le mérite de clôturer avec brio la carrière de Konami sur Console. En attendant, essayons d’oublier tous ces faux pas et consacrons-nous plutôt aux éditeurs qui essaient encore de se faire plaisir et de faire plaisir aux joueurs.

Au revoir Monsieur Konami.

Bande-annonce du Castlevania.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here